L'avion est prêt et le temps est idé...
...non, pas trop en fait, mais ce n'est pas grave entre deux averses, avec un léger vent de travers on garde espoir de mettre ça en l'air sans casser...

Arrivé au terrain, je me rends compte que j'ai oublié la pompe à air (pas l'habitude). Heureusement que j'habite à 800m...

De retour sur le site de vol, un peu stressé je commence par faire le plein par la durite du reniflard.... Je continue donc dans ma lancée...

Bref,  le moteur démarre à merveille et là .... je me réalise que j'ai oublié de mettre 100g de plomb dans le nez pour centrer la bête un peu moins arrière... Tant pis, le moteur tourne il volera comme ça!

J'aligne l'avion et je pousse les gaz. L'avion décolle assez rapidement mais je dois retoucher pas mal sur la profondeur et sur les ailerons ( il faudra corriger ça avec les volets pour réaligner le tout par la suite ). J'ai aussi utilisé un Dual rate sur la profondeur qui était beaucoup trop vive (ça semble centré arrière).

DSC_0020

Inutile de le préciser, ça ne vole pas tout à fait comme l'Extra 2.60m Carf... il faut piloter 3 axes sinon la queue de l'avion reste basse dans les virages.
L'avion vole assez lentement.
L'os FT300 tourne gras, il n'y a pas énormément de puissance mais beaucoup de couple par contre. Disons que c'est juste ce qu'il faut rien de trop (ça change du DA100 pour un avion du même poids).

Pour un premier vol, je décide de ne pas rentrer le train.

Je fais un essai de centrage. Il semble neutre donc il sera arrière avec le train rentré.
Je sors les volets 30° (premier cran). L'avion monte très légèrement. 3 crans de trim et on n'y voit plus rien. Il faudra faire un léger mixage par la suite.

DSC_0009

Le modèle parachute bien, la vitesse est réduite mais il n'aime pas vraiment le vent de travers. Il fini au sol sans casse mais en ayant fait quelques rebonds. La faute : 40% du vent de travers, 10% de la machine et 50% du pilote je l'avoue.

Je fais le tour de l'avion. Pas de soucis sauf que le réservoir est entièrement vide. Même pas un tour de manivelle........ Saint Vought était avec moi...

Je resserre le pointeau et je programme donc sur 5 minutes de temps moteur (il faudra changer le réservoir le 480cc contre un 910 ou un 1200cc...cool ça va faire du poids en plus)

Second vol :

Vol similaire mais avec l'essai de rétraction du train.
Il rentre sans souci. Dès lors, la vitesse est multipliée par deux. Les trajectoires sont tendues et l'avion est plus vif. C'est assez agréable.

C'est même magnifique le passage bas train rentré.

DSC_0029

DSC_0034

Ayant carrément supprimé le pointeau de régulation d'air de la valve pour la sortie du train, il sort assez vite certes, mais il sort au moins! (J'ai mis 4 bars de pression dans le réservoir).

Même atterro, même "merdage" du pilote... Pas de casse heureusement!

Il n'y aura pas de 3ème vol ce jour car les durites d'échappement ont complètement fondues...

Il faudra revoir toute la ligne d'échappement avec des flexibles et autres coudes. Les tuyaux de sortie étant tellement chauds, aucune durite ne pourra résister.

Jour de chance décidément : plus une goutte de carburant...

DSC_0005

DSC_0022

DSC02447

DSC02445

photo_seb

DSC02430

La suite au prochain épisode. Le temps de me renseigner sur les échappements, de les commander et de  modifier l'intérieur pour permettre d'y loger un réservoir plus grand (il faudra tout changer d'ailleurs...) ;)